Select Page

Dix-neuvième succès en vingt-deux combats pour Bryan Venant Fanga à La Chaux-de-Fonds face au Français Loïc Rebeyrolle. Une bonne performance qui aurait toutefois pu mal tourner à cause d’un ridicule avertissement infligé au 3ème round (pour trop boxer tête en avant) par l’arbitre Corrado Corsi alors que le Français, lui, n’a cessé de multiplier les accrochages depuis la fin de la 1ère reprise. Et cela en toute impunité !

Or, en boxe amateur, un avertissement reçu coûte cher et pèse lourd sur le verdict, et c’est à se demander si l’officiel de Swiss Boxing, ancien membre du CP Carouge qu’il a quitté en mauvais termes il y a quelques saisons, n’est pas en train de régler ses comptes avec notre club sur le dos des boxeurs… Une attitude lamentable que le comité serait bien inspiré de dénoncer fermement par un courrier à la fédération.

Face à un adversaire solide et comptant déjà 42 combats, Bryan (23 ans) s’en est bien sorti. Sa victoire (2-0) est méritée bien qu’elle n’ait pas été facile. Bousculé, le Français a cherché son salut dans les accrochages, mais le champion romand 2018 a trop insisté avec ses crochets des deux mains, souvent trop larges, au lieu de travailler en jabs du droit. Ses frappes appuyées ne lui ont pas procuré le coup décisif qu’il voulait, mais le membre du CPC s’affirme à chacun de ses combats et il peut désormais rêver au titre de champion de Suisse, fin novembre à Locarno. Une consécration que le club attend depuis deux décennies ! (I.Hajdini/super-léger et José Fereira/moyen en 1998, Ferreira/moyen et Elio de Araujo/super-lourd en 1999).

Autre satisfaction, la très belle victoire de Roland Sven Bordigoni face au Biennois Mohammad Deep, invaincu en cinq combats. En fait, une véritable révélation par sa maîtrise du match, sa belle technique et surtout une frappe sèche et précise qui lui a permis de mettre son adversaire plusieurs fois en difficulté, notamment au 2ème round par un superbe crochet du gauche. A 32 ans et pour son 4ème combat, le super-léger du CPC (3 succès, 1 défaite désormais) s’est montré particulièrement redoutable en contre, et David San Antonio peut être fier et satisfait de l’excellent travail effectué à l’entraînement.

B.Duboux, 21.10.2018

Share This