Select Page

Le Bout-du- monde renoue avec la boxe le 24 novembre

On s’attendait à un adversaire vénézuélien, voire mexicain mais c’est finalement le Hongrois Robert Laki, né Lakatos (14 victoires, 1 nul, 1 défaite,) qui a été désigné pour défier le Genevois Patrick Kinigamazi, détenteur de la ceinture mondiale WBF des super-plume depuis le 9 juin dernier. Ce soir-là, à Thônex, le champion de Suisse et champion d’Afrique avait dominé le frappeur argentin Juan José Farias après lui avoir infligé 5 knock down, mais
non sans avoir connu quelques alertes, notamment au 7 ème round.
Six mois après ce qui fut sans doute le meilleur combat de sa carrière, riche désormais de 28 victoires en 30 matches, le professionnel du Club pugilistique Carouge remonte sur le ring au Bout-du- monde, à Genève, vendredi 24 novembre, non seulement pour défendre ce titre qui fait légitimement sa fierté, mais surtout pour confirmer qu’il a des atouts pour viser plus haut encore.
A 34 ans, rien ne semble impossible à Kinigamazi, qui améliore petit à petit son classement  mondial et brûle d’envie d’obtenir une opportunité pour pouvoir défier enfin l’un des champions actuels de la catégorie : WBC, le Mexicain Berchelt/32 succès dont 27 ko !; WBA, le Panaméen Corrales/22 succès, 1 défaite ; IBF (l’Américain Davis/19 succès dont 18 ko !; WBO l’Ukrainien Lomachenko/9 combats, 1 défaite, mais plus de 300 combats amateurs. Un rêve qu’il entretient depuis longtemps mais qu’il ne sera pas facile de concrétiser sans de solides appuis et arguments financiers.
En attendant, il faudra franchir sans dommage l’obstacle Lakatos (25 ans) qui ne s’est incliné qu’à une reprise pour le titre IBF international des poids plume face au Basque Andoni Gago. Une défaire sévère (ko 1 er round) le 16 avril 2016 à Bilbao. Par la suite, le Hongrois, professionnel depuis 2013, s’est relancé par deux victoires avant la limite mais face à des adversaires insignifiants, ce qui devrait renforcer la confiance du Genevois, qui a préparé cette échéance avec la rigueur qui le caractérise.

Il importe pour Kinigamazi d’ajouter une nouvelle victoire à son palmarès, mais en y mettant aussi la manière, soit un succès avant la limite garant d’une efficacité qui permettrait de croire en son futur à un niveau où il n’a encore jamais évolué jusqu’à maintenant.
Deux autres professionnels du CP Carouge, le welter Cédric Kassongo (7 succès, 2 nuls, 4 défaites) et le super-moyen Khalid Graidia (4 succès, 2 nuls, 8 défaites), ainsi que le poids léger Julien Calvete (BC Nyon, 3 succès) sont également à l’affiche de cette importante soirée, sans oublier quelques combats d’amateurs.
Bertrand Duboux
079.217.24.22
Noblem Promotion,
contact alexandra@noblempromotion.ch
079.267.05.32