Select Page

Ambiance africaine autour du combat Kinigamazi-Telamanou !

Une fois encore la réunion annuelle du Club pugilistique Carouge, vendredi 18 novembre, devrait marquer les esprits et combler les passionnés de boxe. Avec à l’affiche le championnat d’Afrique des légers (titre vacant) entre le Genevois Patrick Kinigamazi, porte-drapeau du CPC, certes, mais qui a conservé son passeport rwandais, et le jeune Congolais Clark Telamanou, résidant à Barcelone. Au total quatre combats professionnels figurent au programme de cette importante soirée placée sous le signe d’une confrontation Suisse-Espagne, avec repas aux tables (sur réservation).

Kinigamazi-Telamanou, c’est l’affrontement de deux représentants de communautés distinctes du continent noir, de deux adversaires plus techniciens que frappeurs et au style très semblable. Leur match devrait embraser la salle des fêtes ! Un match entre deux générations, celle de Kinigamazi (33 ans) et celle de Telamanou (22 ans), entraîné et managé par l’ancien champion du monde Javier Castillejo.

Pour Kinigamazi (24 succès, 2 défaites), c’est l’opportunité à ne pas rater afin de s’offrir enfin un titre majeur qui couronnerait une magnifique carrière menée avec sagesse et constance en compagnie de l’entraîneur Giorgio Costantino. Beaucoup plus expérimenté que Telamanou (7 succès, 2 nuls, 1 défaite), le champion de Suisse a logiquement pour lui la cote et la faveur du pronostic, à condition toutefois de faire le combat parfait face à un rival très mobile et difficile à toucher.

Cela devrait être plus explosif entre Cédric Kassongo et Jonathan Valero (6 succès, 1 défaite), pour autant que le super-léger genevois (6 succès, 2 nuls, 3 défaites) affiche la même condition physique, le même mental et la même motivation qu’en avril dernier chez Citroën face au puncheur Fran Suarez ! Hélas, à peine un mois plus tard, à Ascona, méconnaissable, il avait perdu avant la limite le championnat de Suisse face au Tessinois Ricardo Silva (kot 7ème). Un échec douloureux pour celui considéré longtemps comme un réel espoir du ring et qui, à 29 ans, prend désormais trop de liberté avec la rigueur de l’entraînement pour ne pas hypothéquer sa carrière.
Au contraire, depuis qu’il a rejoint le CPC, le mi-lourd Khalid Graidia (33 ans) efface petit à petit les traces d’un modeste début de carrière (3 succès, 2 nuls, 5 défaites). Généreux dans l’effort, doté d’une belle frappe, il impose sa boxe physique, comme contre le solide Francisco Duran il y a sept mois. Cette fois le rendez-vous est avec Jonathan Castano (3 succès, 1 nul, 9 défaites), au bénéfice d’une taille avantageuse (1m80) et dont le dernier succès remonte à septembre 2015. Mais les palmarès ne reflètent souvent qu’imparfaitement la réalité du ring.
Bruno Tavarez devrait s’en rendre compte face au solide cogneur Francisco Javier Duran (3 succès, 6 défaites), celui-là même qui avait donné du fil à retordre à Graidia chez Citroën. A 25 ans, et malgré ses belles qualités techniques, le mi-lourd de Villard-sur-Glâne (8 combats, 8 victoires) peine à faire décoller sa carrière et il devrait être confronté à un problème nouveau, celui de la puissance de frappe.

Ce sera l’occasion de voir aussi à l’œuvre quelques uns des licenciés amateurs du CP Carouge : Ryan Jaouli, Loïc Herzig, César Rebon et Selim Kaabachi ainsi que le jeune Jimmy Becket (11 ans) qui personnifie la nouvelle relève. Diverses démonstrations sont également prévues.
La pesée des boxeurs professionnels aura lieu la veille, jeudi 17 novembre, dès 19 heures, au Casino du Lac (aéroport).

Prix d’entrée 30.- Billets disponibles au restaurant 29 rue de La Fontenette, Carouge.
Repas 120.-/pers. (entrée du meeting comprise). Sur réservation au 079.941.55.33
Ouverture des portes : 18h30 (et non 18h00 comme annoncé précédemment)
Début des combats : 19h30 (et non 19h00)

Avis aux médias : les journalistes/photographes intéressés sont pris de s’annoncer à bertrand.duboux@bluewin.ch ou par tél. au 079.217.24.22
Lien : www.boxecpc.ch

BD/7.11.2016